Nico,
témoin
du
changement
climatique

À l’âge de 15 ans, Nico Hojac est allé à Val Ferret pour un échange linguistique. Mais au lieu d’apprendre le français, il s’est découvert une passion pour les montagnes. Alors que nous traversons le glacier du Konkordiaplatz, Nico nous guide avec aisance ; son expérience, sa connaissance et son attachement profond pour les montagnes sautent aux yeux. Profitant d’une halte en lieu sûr sur notre trajet, Nico nous explique pourquoi son sport et son métier sont menacés par le changement climatique.

Trois personnes marchent dans la neige
Together for Glaciers: Nico Hojac Is Climate Change’s Eyewitness

Quelles sont les répercussions du changement climatique et de la fonte des glaciers sur l’alpinisme ?


Nico Hojac en Ă©quipement de ski Mammut.
Nico HojacAlpiniste

À l’avenir, l’alpinisme sera plus dangereux. Avec le permafrost qui commence à dégeler, il y aura de plus en plus de chutes de pierres, ce qui peut être fatal. Les glaciers qui fondent laissent souvent des blocailles et des éboulis derrière eux, rendant les itinéraires et l’accès encore plus difficiles. En outre, le changement climatique provoque non seulement la fonte des glaciers, mais également des conditions météo toujours plus instables et extrêmes, ce qui complique la prévision des créneaux d’ascension. 

«
Voir
les
glaciers
changer
me
pousse
Ă 
réduire
mon
empreinte
carbone.
»

Tout cela t’a poussé à réduire ton empreinte carbone. Qu’as-tu changé dans ton mode de vie ?


Nico Hojac en Ă©quipement de ski Mammut.
Nico HojacAlpiniste

Il est difficile de penser qu’on peut faire une différence à l’échelle individuelle, mais il ne faut pas perdre espoir. Chaque geste compte, petit ou grand. En ce qui me concerne, j’ai décidé de faire une seule expédition par an et d’éviter les déplacements en avion autant que possible. Selon moi, les trois principales choses que l’on peut faire au niveau individuel sont : manger moins de viande, moins prendre l’avion, et voter, voter, voter.

Quel rôle joue la sensibilisation à cet enjeu pour évoluer ?


Nico Hojac en Ă©quipement de ski Mammut.
Nico HojacAlpiniste

Je pense qu’il est fondamental de s’attaquer à ces problèmes et de communiquer sur les enjeux. Il ne s’agit pas seulement de sauver les montagnes mais notre planète. Les effets observés dans les glaciers ne sont que la partie visible de l’iceberg. C’est pourquoi je fais aussi campagne pour des ONG comme Protect Our Winters ainsi que des conférences sur ce sujet. Plus les gens seront informés, meilleures seront leurs décisions et plus nous pourrons espérer résoudre cette crise.