Avalanches :
vers
un
changement
de
culture,
entretien
avec
Forrest
Schorderet
pour
ouvrir
le
débat

02/2022

Dans la culture du freeride, on a tendance Ă  mettre l’accent sur les succĂšs. Mais, Ă  la suite d’un accident d’avalanche, une Ă©quipe de freeriders chevronnĂ©s a dĂ©cidĂ© de faire bouger les choses en racontant son histoire sur Instagram et dans un entretien avec notre rĂ©daction. Nous avons rencontrĂ© Forrest Schorderet qui nous a expliquĂ© les raisons de cette dĂ©marche.

Photos
Florence Gross


Text
Alex Phillips

Sportifs de haut niveau depuis plusieurs annĂ©es sur les circuits Freeride World Qualifier et Junior, les frĂšres Forrest et Lake Schorderet s’étaient formĂ©s et entraĂźnĂ©s Ă  la sĂ©curitĂ© avalanche avec les plus grands. Mais aprĂšs un dĂ©but de saison sec, un matin de mars 2021 sous un soleil radieux, c’est l’envie de skier dans une belle poudreuse qui fut la plus forte. En raison d’une sĂ©rie de dĂ©cisions malheureuses et d’un manque de chance, Lake fut surpris par une avalanche et se retrouva complĂštement enseveli. Dans une sĂ©quence Ă©poustouflante, on voit Forrest parvenir Ă  localiser son jeune frĂšre en deux minutes exactement. Lake est extrait de la neige, trois minutes plus tard, la vie sauve. La force de ce rĂ©cit ne tient pas uniquement au fait que les deux hommes portaient des camĂ©ras pendant toute la durĂ©e de l’opĂ©ration de sauvetage, mais qu’ils ont dĂ©cidĂ© de partager leur histoire.

Au-dessus des nuages
Mammut Aspects | Stories from avalanche terrain | Ep. 01: One more lap

« Pendant
peut-ĂȘtre
une
dizaine
de
secondes,
je
me
suis
senti
dépassé
par
les
événements,
mais
je
savais
que
je
devais
rester
positif
et
concentrĂ©. »

Ep01 AlexPhillips
Alex Phillips

La vidĂ©o de cet accident illustre parfaitement la maniĂšre dont il convient de rĂ©agir en cas d’avalanche. Lorsque vous repensez Ă  cet Ă©vĂ©nement, y a-t-il une opĂ©ration que vous avez le sentiment d’avoir particuliĂšrement bien rĂ©ussie au cours de ce sauvetage ?


Ep01 ForrestSchorderet
Forrest Schorderet

Je suis trĂšs fier que nous ayons Ă©tĂ© capables de nous organiser si rapidement et de garder notre calme. Nous nous sommes rĂ©parti les tĂąches, de cette maniĂšre, chacun savait ce qu’il avait Ă  faire : contacter les services de secours et l’hĂ©licoptĂšre, creuser la neige, etc. GrĂące Ă  notre formation et Ă  notre entraĂźnement, nous Ă©tions prĂȘts. Ce que je voudrais dire, c’est que l’on ne sait pas Ă  l’avance comment on va rĂ©agir lorsqu’un tel Ă©vĂ©nement arrive, surtout quand c’est votre frĂšre qui est sous la neige. Pendant peut-ĂȘtre une dizaine de secondes, je me suis senti dĂ©passĂ© par les Ă©vĂ©nements, mais je savais que je devais rester positif et concentrĂ©.

Un homme retire son frĂšre d'une avalanche.
De gros blocs de neige qui glissent sous une paire de skis.

Footage from Ep. 01: One more lap

Deux hommes creusent avec des pelles dans un cĂŽne d'avalanche.
Ep01 AlexPhillips
Alex Phillips

J’imagine bien ce que vous avez dĂ» ressentir, mais cela ne transparaĂźt pas du tout sur les images. Mais je suppose que c’est la raison pour laquelle c’est si important d’ĂȘtre formĂ© et de s’entraĂźner ; on agit de maniĂšre inconsciente et la mĂ©moire musculaire entre en action lorsque l’adrĂ©naline monte.


Ep01 ForrestSchorderet
Forrest Schorderet

Oui, exactement.

« Nous
voulons
que
chacun
puisse
parler
librement
de
ces
sujets,
pour
Ă©viter
que
de
tels
événements
se
reproduisent. »

Ep01 AlexPhillips
Alex Phillips

Je me dis que cela n’a pas dĂ» ĂȘtre une dĂ©cision facile de poster les vidĂ©os GoPro et d’expliquer ce qui s’était passĂ© en ligne. Pourquoi avez-vous dĂ©cidĂ© de rendre publiques ces images ?


Ep01 ForrestSchorderet
Forrest Schorderet

Nous voulions partager notre histoire et les images de l’accident pour plusieurs raisons. Ce jour-lĂ , nous avons commis des erreurs et pris de mauvaises dĂ©cisions. Nous voulons que chacun puisse parler librement de ces sujets, pour Ă©viter que de tels Ă©vĂ©nements se reproduisent.Tout d’abord, nous Ă©tions trop impatients et trop confiants. Pour les freeriders que nous sommes, cette attitude est Ă  proscrire parce que des accidents comme celui que nous avons eu ce jour-lĂ  peuvent arriver. Nous avons Ă©galement pris de mauvaises dĂ©cisions lorsque nous avons atteint le sommet de cette pente. Partir en mĂȘme temps, c’est quelque chose qu’il ne faut absolument pas faire dans ce type de conditions.

AspectsEp01 Journal Freeride


Ep01 ForrestSchorderet
Forrest Schorderet

Bien sĂ»r, ces paysages magnifiques sont un terrain de jeu absolument extraordinaire...mais nous devons les respecter. Le freeride reste un sport dangereux.Nous voulions Ă©galement montrer aux gens qu’il est indispensable d’avoir le matĂ©riel adaptĂ© lorsque vous faites du hors-piste, que ce soit pour le freeride ou la randonnĂ©e. Vous devez aussi savoir l’utiliser et ĂȘtre formĂ© Ă  la sĂ©curitĂ© avalanche.

Ep01 AlexPhillips
Alex Phillips

Les accidents sont souvent la consĂ©quence de plusieurs erreurs ou nĂ©gligences mineures et non d’une faute majeure. Ceci dit, y a-t-il une leçon que vous aimeriez que les gens retiennent de votre expĂ©rience ?


Ep01 ForrestSchorderet
Forrest Schorderet

L’impatience ne doit pas vous empĂȘcher de rĂ©flĂ©chir correctement. Chaque fois que vous sortez, vous devez en discuter avec vos amis afin de dĂ©terminer si les conditions sont optimales. Skiez avec des personnes en qui vous avez confiance, qui connaissent bien la montagne et avec lesquelles vous pouvez parler franchement. Si vous estimez que les conditions de sĂ©curitĂ© ne sont pas rĂ©unies, cela ne doit pas ĂȘtre un problĂšme, vous devez pouvoir en parler ouvertement avec vos amis. Il existe toujours un plan B, vous pouvez aller skier dans un secteur non loin de la zone en question ou peut-ĂȘtre pourrez-vous revenir dans deux semaines, lorsque les conditions seront meilleures... Si vous avez des doutes, le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Deux hommes descendent une pente enneigée.
Ep01 AlexPhillips
Alex Phillips

Skieur moi-mĂȘme, j’ai constatĂ© qu’il y avait de grandes diffĂ©rences en matiĂšre de culture du freeride et de pratiques de sĂ©curitĂ© entre l’Europe et l’AmĂ©rique du Nord. Quel est votre avis sur ce point ?


Ep01 ForrestSchorderet
Forrest Schorderet

J’ai la chance d’avoir rencontrĂ© ma compagne Freya, qui est canadienne et c’est grĂące Ă  elle que j’ai pu dĂ©couvrir des approches diffĂ©rentes de la sĂ©curitĂ©. Il me semble que les Nord-AmĂ©ricains sont plus sensibilisĂ©s Ă  la sĂ©curitĂ© avalanche et qu’ils ont davantage de formation que nous. Ceci Ă©tant, je ne comprends pas pourquoi ils ne skient pas systĂ©matiquement avec une pelle, une sonde et une balise d’avalanche lorsqu’ils font du freeride dans une station de ski ou dans les environs. MĂȘme si les pisteurs ont vĂ©rifiĂ© le domaine le matin, les conditions Ă©voluent tout au long de la journĂ©e. C’est un peu bizarre pour moi, quand je vois des vidĂ©os de freeriders qui ne portent pas de sac Ă  dos. Mais globalement, je pense que la culture lĂ -bas met plus l’accent sur la sĂ©curitĂ© avalanche. L’Europe et la Suisse pourraient s’en inspirer, en particulier pour les jeunes skieurs.

Un homme regarde le coucher de soleil sur un lac.
Ep01 AlexPhillips
Alex Phillips

C’est intĂ©ressant ce que vous dites Ă  propos des images que l’on voit dans les films et sur Internet. Beaucoup de gens ne se rendent probablement pas compte qu’en AmĂ©rique du Nord, le personnel des stations de ski vĂ©rifie le risque d’avalanche hors-piste, ce qui explique, heureusement ou malheureusement, que les gens skient souvent sans Ă©quipement. Y a-t-il quelque chose que vous voudriez changer Ă  l’avenir en ce qui concerne vos pratiques de sĂ©curité ?


Ep01 ForrestSchorderet
Forrest Schorderet

Mon frĂšre et moi, nous voulons avoir une meilleure connaissance de notre snow pack. Nous prĂ©voyons pour cela de travailler avec des amis qui sont guides et qui ont fait une formation spĂ©cialisĂ©e afin de nous perfectionner. Tout d’abord en raison de l’accident, mais aussi simplement parce que nous pensons que c’est important d’avoir une connaissance encore plus approfondie du fonctionnement du snow pack.

Deux hommes qui se sourient.
Deux hommes sont assis sur un toit.

« Nous
devons
vraiment
parler
de
cette
culture
de
la
culpabilisation
et
de
la
critique
des
gens
qui
ont
commis
des
erreurs. »

Ep01 AlexPhillips
Alex Phillips

Ces points sont trĂšs intĂ©ressants et ouvrent un dĂ©bat plus large au sein de la communautĂ©. À la suite de cette expĂ©rience, comment souhaiteriez-vous voir la communautĂ© du freeride Ă©voluer ?


Ep01 ForrestSchorderet
Forrest Schorderet

Nous devons vraiment parler de cette culture de la culpabilisation et de la critique des gens qui ont commis des erreurs. Je pense qu’on devrait ĂȘtre reconnaissant envers ceux qui partagent leurs expĂ©riences, car cela nous permet d’apprendre et de rĂ©flĂ©chir. Lorsque j’ai postĂ© la vidĂ©o sur ce qui s’était passĂ© sur Instagram, j’ai reçu deux messages de riders professionnels qui me fĂ©licitaient. Ils disaient aussi qu’ils avaient eu des accidents de ce type, mais qu’ils n’avaient rien postĂ© et qu’ils n’en avaient pas parlĂ© publiquement. Bien qu’ils ne m’aient pas dit explicitement pourquoi, je suis certain que c’est Ă  cause de cette culture de la culpabilisation, les gens ont peur de s’exprimer car ils craignent les rĂ©actions de la communautĂ©.Nous devons faire preuve de transparence et partager des histoires comme celle-lĂ , en particulier pour la jeune gĂ©nĂ©ration qui regarde chaque vidĂ©o de freeride qui sort. Il y a des scĂšnes totalement dingues dans ces vidĂ©os et oui, parfois il y a une avalanche, mais tout finit toujours bien, le skieur descend, rien ne s’est passĂ©, tout le monde sourit...je trouve que cela donne une image un peu trompeuse. Nous devons montrer que les avalanches sont des phĂ©nomĂšnes dangereux qui peuvent se produire Ă  tout moment et qui concernent tout le monde, indĂ©pendamment du niveau d’expĂ©rience du skieur. Nous devons faire preuve de transparence, en particulier pour les jeunes.

Snow Safety Workshop - Regarder en ligne ↗

Retrouve la vidĂ©o de Forrest et Lake dans Aspects Ep. 01 ↗